Actualités du salon Farnborough Air Show 2018

Le salon aéronautique de Farnborough célèbre son 70ème anniversaire cette année.

Farnborough est un salon important pour l’industrie et les politiques anglais et européens. L’enjeu est de taille cette année puisqu’il s’agit de montrer au monde que le Brexit ne paralyse pas l’industrie aéronautique du pays.  De nombreux acteurs sont inquiets des conséquences du Brexit, Theresa May a indiqué que le Royaume-Uni entend "rester l'un des meilleurs endroits au monde pour les entreprises aéronautiques et l'un des leaders mondiaux de l'innovation" dans ce secteur. Elle promet des financements public-privé de 343 millions de livres pour soutenir la recherche et développement dans le secteur aéronautique civil.

Airbus avait émis un avertissement sévère sur les conséquences d'un accord sur le Brexit qui pourrait perturber le mouvement des composants et des personnes autour de ses opérations paneuropéennes.

 

Les News du salon :

 

  • Le gouvernement britannique a dévoilé son nouveau projet d'avion de combat, qui remplacera le Typhoon. Le "Tempest" remplacera à terme l'Eurofighter Typhoon outre-Manche, a dévoilé la Première ministre Theresa May lors de son passage au salon aéronautique de Farnborough le 16 juillet. Il sera conçu et produit par les industriels britanniques BAE et Rolls-Royce, ainsi que l'italien Leonardo et le fabricant européen de missiles français MBDA.

CP : EveningStandard. Tempest, nouvel avion de chasse pour la RAF

 

 

  • Le chasseur Hurjet conçu pour répondre aux besoins d’avion de formation et de soutien aérien rapproché de la Turquie, a suscité un grand intérêt à sa première exposition au salon Farnborough Airshow d’Angleterre.

CP : TRT. Chasseur turc de formation et de soutien rapproché HURJET

 

  • Rolls-Royce est la dernière entreprise à annoncer des plans pour construire un « taxi volant » électrique lors du salon. Le concept de l'avion est un véhicule hybride qui pourrait transporter cinq passagers à des vitesses allant jusqu'à 250 mph jusqu'à 500 miles sans être rechargé, a indiqué la compagnie. Rolls-Royce décrit l'avion comme un véhicule électrique à décollage et atterrissage vertical, avec des ailes capables de tourner à 90 degrés pour atterrir comme un hélicoptère.

CP : Rolls-Royce. Projet de Taxi volant

 

  • A Farnborough, Airbus fait carton plein pour ce monocouloir remotorisé qu’il vend comme des petits pains.  Avec plus de 6 100 commandes passées par une centaine de clients, la famille A320neo s’est appropriée 60% du marché, revendique l’entreprise. Après la commande de JetBlue pour 60 Airbus A220 fermes, une autre compagnie aérienne américaine s'est engagée pour 60 exemplaires. Il s'agit d’une compagnie créée par David Neeleman, le fondateur même de JetBlue. Rien que la première journée Airbus a reçu 6 commandes d‘A320neo de la compagnie aérienne d’Oman SalamAir, 20 d’une filiale du groupe Macquarie AirFinance, 20 de l’entreprise asiatique Goshawk Aviation, 25 de la compagnie Kuwait’s Wataniya Airways, mais aussi 50 demandes d'avions de la famille A320neo de l’indienne Vistara, et enfin 80 d’un acheteur inconnu.

CP : Airbus. Airbus A320 neo

  • Le salon est marqué par l’absence de l’A380. Le chef des opérations aériennes d'Airbus a monté une solide défense du super-gros porteur de l'A380, en affirmant que "les meilleures années sont devant nous". C'est la première fois depuis plus d'une décennie que l'avion phare est absent de la vitrine mondiale mais la stratégie d’Airbus est d’afficher ses derniers produits. Une commande d'Emirates Airline pour les A380 plus tôt cette année a aidé à soutenir le programme, mais les spéculations sur son avenir ne vont pas disparaître. M. Williams, directeur des opérations d'Airbus Commercial Aircraft, a rejeté les suggestions selon lesquelles la vente de l'A380 était trop difficile. Les débuts de l'A380 ont eu lieu en 2005 au salon de l'aéronautique de Paris et ont été présentés à Farnborough l'année suivante. La production a été coupée plusieurs fois car les compagnies aériennes ont évité l'avion en raison des coûts d'exploitation élevés et de la concurrence d'avions rivaux plus efficaces, mais plus petits. Airbus devrait produire seulement huit A380 l'année prochaine. Mais M. Williams estime qu'une augmentation du trafic aérien mondial au cours de la prochaine décennie, associée à des aéroports de plus en plus congestionnés, contribuera à accroître la demande pour l'A380 de 550 sièges.

CP : Airbus. Airbus A380

Notons également l'impressionnant dispositif mis en place pour la présentation du très gros porteur le BELUGA XL de chez Airbus, vous pouvez suivre le live dès demain ci-desous : 

 

 

 

Vous pouvez nous liker et follower

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Partagez le blog USINER.INFO