EMO Hanovre 2017 l’industrie de la machine-outil en croissance

Une participation record pour l’EMO 2017 encourage une vision optimiste.

 

 

Lors de l’ouverture du salon, le président allemand Frank-Walter Steinmeier avait déclaré que « une société moderne et une économie prospère reposent sur la communication et la confiance. Des salons comme l’EMO incarnent cela de manière concrète et tangible. Heureusement, cette tradition continue de s'épanouir, même à l'ère des catalogues numériques, des vidéoconférences et de la production juste à temps. »

 

Stephan Weil, premier ministre de l'État allemand de Basse-Saxe, avait également déclaré que « le dynamisme économique de l'Allemagne et de la Basse-Saxe est le résultat direct de notre force industrielle. Les exposants présents à l’EMO démontrent non seulement le maintien, mais aussi l'expansion de cette force en se concentrant sur les facteurs de précision, de qualité, de productivité et surtout de nouvelles solutions dédiées aux problèmes de connectivité et de numérisation.

 

EMO Hanovre 2017 simulation machine VERICUT CGTech

Les systèmes de connexion pour la production intelligente, thème de cette édition 2017.

 

 

Une représentation importante avec 2 200 exposants de 44 pays différents (contre 2 131 en 2013). CGTech est présent à chaque édition de l’EMO. C’est l’occasion pour la société de présenter les dernières innovations comme la dernière version du logiciel VERICUT 8.1, l’évolution du module FORCE pour l’optimisation de l’usinage et également le révolutionnaire module pour la simulation de la fabrication additive. Cet évènement permet de réunir les différents bureaux européens mais aussi américains et asiatiques lors d’un même évènement.

 

« C’est l’occasion pour nos équipes de faire un inventaire détaillé des besoins clients toutes régions confondues. Nous nous enrichissions de nos retours d’expériences », a déclaré Philippe Deniset Manager CGTech France.

 

"La crème de la crème de l'ingénierie de production internationale se réunit lors de cette semaine à l’EMO à Hanovre", a déclaré le commissaire général de l'EMO, Carl Martin Welcker. L’EMO a allumé une étincelle pour la connectivité de production, tout en mettant l'accent sur de nombreuses innovations dans les disciplines d'ingénierie de production traditionnelles.

 

Luigi Galdabini, président de l'Association européenne des machines-outils industrielles (CECIMO), a souligné le rôle clé joué par l'industrie des machines-outils : « Pendant une semaine, l’EMO d’Hanovre fonctionne comme la plus grande usine du monde et devient la première vitrine de l'innovation ", souligne-t-il.

 

EMO 2017 Hanovre fabrication additive

Une vision optimiste s’est dégagée de cette semaine d’exposition.

 

 

Le salon s’est déroulé dans un environnement économique prometteur. L'ambiance était bonne et les indicateurs économiques clés sont tournés vers le haut. Pendant ce temps, le FMI a récemment confirmé son pronostic de croissance de 3,5 pour cent pour le PIB mondial.

 

Selon les prévisions d'Oxford Economics (basée en Angleterre) partenaire de prévision de l'Association allemande des fabricants d'outils mécaniques (VDW), qui est à l’origine de l’EMO, la production industrielle et l'investissement des principales industries clientes de l'industrie de la machine-outil devraient augmenter cette année de 3,4 à 5,6 pour cent. Les deux organisations s'attendent également à ce que l'Asie prenne l'initiative de la croissance de l'investissement à un taux de 6,5%, suivi de l'Europe et des Amériques. On s'attend à ce que la consommation d'outil soit de 3,2 pour cent.

 

L'Europe est en première ligne ici, avec une croissance de 4,0 pour cent. Les pays du sud de l'Europe d'Italie et d'Espagne, mais aussi la France, les trois grands marchés de machines-outils en Europe, continuent d'être des moteurs stables de la croissance européenne.

 

Pour les USA on s'attend à ce que le marché des machines-outils se stabilise : après un ralentissement en 2016, les prévisionnistes s'attendent à une croissance de 0,5 pour cent en 2017. « Dans l'ensemble, l'économie internationale fournit les conditions préalables idéales pour augmenter les ventes, qui peuvent être préparées et même conclu à EMO Hannover ", a déclaré le Dr Heinz-Jürgen Prokop, président de VDW.

 

EMO 2017 Hanovre machine outil

Un marché à l’exportation en plein essor pour l’Allemagne.

 

 

Le premier semestre de 2017 a donné des chiffres positifs pour l'industrie des machines-outils. La production a augmenté de 3% alors que l'emploi a augmenté de 2,3% pour un total de 70 360 employés en termes absolus. L'utilisation de la capacité a atteint près de 95% en juillet, tandis que les arriérés de commandes se sont déroulés à 7,1 mois.

 

Au cours du premier semestre de 2017, les exportations allemandes de machines-outils ont progressé en plein essor, atteignant deux fois plus vite que les volumes de production réels. La principale source de demande provient d'Asie, où les exportateurs allemands ont enregistré une augmentation de 16%. En tant que plus grand marché asiatique, la Chine a enregistré un fort taux de croissance de 18 pour cent, tirant sur d'autres pays d'Asie. Une statistique particulièrement remarquable consiste en la croissance des exportations vers le Japon, atteignant un niveau de 60%. L'Inde et Taiwan se développent également dans une direction très positive.

 

Les exportations vers les Amériques connaissent également une croissance à deux chiffres, à 11 pour cent. Les ventes aux États-Unis augmentent de 15 pour cent, malgré les tendances actuelles de la politique gouvernementale. Les volumes d'exportation au Mexique sont restés solides, en ligne avec les volumes de commandes vifs des années précédentes. L'industrie automobile internationale avait beaucoup investit pendant de nombreuses années, un boom qui prend fin maintenant, avec des commandes en forte baisse. Le Brésil, d'autre part, a surmonté son affaissement de commande, bien que partant d'un niveau bas.

 

Le volume des commandes en Europe a diminué de 1% en glissement annuel, tandis que la France a enregistré une augmentation de 21%, ce qui en fait le troisième marché après la Chine et les États-Unis. La Turquie et la Russie ont connu une légère augmentation des exportations, bien que le volume actuel des commandes ait diminué de manière significative. Cela est également vrai pour la Grande-Bretagne, où l'effet "Brexit" se fait sentir, ici comme dans d'autres domaines.

 

EMO Hanovre 2017 machines outils

Vous pouvez nous liker et follower

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.

Partagez le blog USINER.INFO